A l’issue d’une assemblée générale tenue le 4 avril, la cellule syndicale du Centre de contrôle de qualité des denrées alimentaires (CECOQDA) a lancé un préavis de grève allant du 8 au 16 avril.

Les militants de la cellule syndicale du CECOQDA s’indignent du traitement ‘’inhumain et dégradant’’ qu’ils vivent.

Ils revendiquent leurs avancements et le rappel des arriérés des avancements de l’année 2023 et 2024 ; le paiement sans conditions des arriérés de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) des années 2013 à 2019 et les arriérés de 2023 et du 1er trimestre de 2024 ; le paiement sans conditions des arriérés du 13e mois de salaire.

De même, ils demandent l’octroi des primes de risque au personnel d’appui ; de ‘’revoir’’ mensuellement la prise en charge sanitaire de tout le personnel ; le rappel des reliquats du carburant et subsistance alimentaire de désintoxication de 2023 et de 2024.

Au vu ‘’des primes de risque accordées aux directeurs techniques et quelques administrateurs”, le personnel réclame également une augmentation du salaire ”pour faire face à la cherté de vie”.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

594 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire