Le journal camerounais APP glose de Fakes News et accuse le nouveau ministre d’état et conseiller à la présidence du CMT des faits inappropriés.

On peut aimer ou ne pas aimer l’homme Abakar Manany, politiquement le jouxte est permis, mais de grâce, créer une imagerie de circonstance pour salir avec de grossiers mensonges est intolérable.

Le fait que le sieur Abakar Manany soit un homme d’affaires n’échappe à personne ni au pouvoir en place, moins encore à ses détracteurs. Vouloir lui coller une étiquette de proxénète jusqu’à inventer qu’il a pour mission de « choisir » des influenceuses à Paris pour les livrer aux Émiratis pour que ceux-ci en fassent des outils d’excréments n’est pas du tout acceptable.

Où sont les preuves d’une accusation très grave si ce n’est la seule volonté de lui coller une étiquette, ou en faire un brevet ?

Le fameux Jean François Hiac, pourrait-il venir prouver ces dires à visage découvert ? Et démontrer que Abakar Adoum Manany est à la source de cette bestialité ?

Cet article sur commande ne convainc personne, ni le lecteur qui voit clairement les empreintes d’une cabale, et un règlement de compte sous pseudonyme. Et le sixième sens nous pousse à comprendre que l’article commandé ne peut venir que d’un cercle bien en place à N’Djamena.

Il est simple et facile de comprendre que cette accusation ne tient pas la route, et libre à son auteur de prouver à ses lecteurs naïfs qu’il a des preuves évidentes, mais surtout, et de grâce qu’il vienne signer ses balivernes, oups ses articles en présentant un vrai nom et un vrai visage. À partir de ce moment, les lecteurs donneront un crédit à ses écrits. C’est très facile de se cacher pour raconter des insanités.

Correspondance particulière

Ci-joint le lien de l’article : https://agencedepressepanafricaine.com/exclusif-tchad…/

Tchadanthropus-tribune

789 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire