Le gouvernement de transition tchadien a déclaré vendredi qu’il prévoyait d’augmenter considérablement les effectifs de son armée afin de faire face aux défis sécuritaires.

Le ministre tchadien de la Défense, le général Daoud Yaya Brahim, a annoncé devant le parlement que l’armée avait entamé le processus visant à porter le nombre total de soldats à 60.000 d’ici la fin de 2022. Le Tchad compte actuellement 35.000 soldats.

« Nous avons déjà commencé le recrutement et la formation de soldats et sous-officiers », a-t-il dit. « Notre objectif est de créer des unités d’élite capable de s’adapter à la guerre à laquelle les pays du Sahel sont confrontés. »

Le Tchad, comme ses voisins, le Nigeria, le Cameroun et le Niger, ainsi que les pays du Sahel, le Mali et le Burkina Faso, lutte contre des militants islamiques liés à Al-Qaïda* et au groupe Daech*

Daoud Yaya Brahim a ajouté que l’armée chercherait à obtenir plus de fonds lors de l’élaboration du prochain budget pour les dépenses de la défense.

Tchadanthropus-tribune avec SPUTNIK

2590 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire