Addis-Abeba, le Président de la République, Idriss Deby prendra a prit part samedi dernier aux travaux de la 19ème session de la conférence des Chefs d’Etat de l’Union africaine. Cette 19ème session sera dominée une nouvelle fois par l’élection du président de la commission de l’Union africaine. 

Comme en janvier dernier, M. Jean Ping et Mme Nkosazana Dlamini Zuma vont se disputer le poste. Au 1er round au début de l’année, les deux candidats n’ont pu obtenir la majorité requise des deux tiers après un scrutin serré pour être élus. Les pays de la SADC eurent recours à la minorité de blocage pour empêcher le gabonais de rempiler. 

Sept mois après, l’on risque encore de connaître un match épique entre les deux prétendants. Et cela, malgré les efforts du panel des 8 Chefs d’Etat mandatés par la conférence des Chefs de l’Union africaine pour trouver un compromis. 

Le 19èmesommet s’annonce houleux. Selon des informations recoupées au siège de l’Union africaine, chaque candidat compte sur le soutien précis et des lobbys. La sud-africaine est soutenue par tous les pays de la SADC et certains pays d’Afrique de l’Est. Le Gabonais, Jean Ping aura le soutien des pays de la CEMAC, de la CEDEAO, des certains pays de l’Afrique du nord ainsi que de la Libye. 

Le scénario de blocage est encore redouté par les Chefs d’Etat. C’est pourquoi, Idriss Deby et ses pairs du Comité des 8 Chefs d’Etat tiendront une rencontre en marge des travaux du 19ème sommet pour trouver un modus vivendi en vue de sortir de cette impasse. 

Outre la question de l’élection du président de la commission, les Chefs d’Etat seront très occupés également pour décortiquer la situation préoccupante au Mali et en RDC, la crise entre les deux Soudan, le froid diplomatique entre la RDC et le Rwanda sans oublier le processus de pacification de la Somalie et le commerce intra-africain. 
A Addis-Abeba, l’agenda du Chef de l’Etat est très chargé. En dehors des audiences prévues, il assistera à un forum sur les financements innovants sur le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA. 

La Première Dame Hinda Deby de son côté, présidera les travaux de la 11ème session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique de lutte contre le sida, (OPDAS).

 

234 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article