Décidément, l’euphorie qui a suivi la nomination de Kalzeubé Payimi Deubet au poste de Premier Ministre, Chef du Gouvernement ne faiblit pas. Samedi 08 février 2014, les militantes de l’Organisation à la Participation des Femmes du Mouvement Patriotique du Salut (OPF/MPS) du Moyen Chari ont pris d’assaut les jardins de la résidence officielle du Premier Ministre.

Conduite par sa présidente Mme Pauline Faïza, ces femmes ont parcouru plus de 800 kilomètres pour arriver à N’Djamena. Elles n’ont pas tari d’éloge le Premier Ministre, qu’elles ont qualifié de commis de l’Etat à la carrière rompue.

 

 

Pour elles, le Chef de l’Etat Idriss Déby Itno a fait un bon choix en le nommant à ce poste. Elles n’étaient pas venues de Sarh, Chef lieu du Moyen Chari, les mains vides. Elles ont apporté de nombreux cadeaux au Chef du Gouvernement. Profitant de cette occasion, elles ont énuméré quelques doléances des femmes du Moyen-Chari qui veulent entre autres de microcrédit pour développer des activités génératrices de revenus.

Les gestes de l’OPF/MPS et ses paroles vont droit au cœur du Premier Ministre qui a réitéré l’engagement du Président Idriss Déby Itno en consacrant les trois premières années de son présent quinquennat au monde rural, à la femme et à la jeunesse.

Lui qui a promis de transmettre les doléances de ces femmes au Président de la République a aussi exhorté celles-ci à la mobilisation par rapport aux échéances électorales à venir. Notamment le recensement biométrique, gage d’une élection transparente.

Pour le Chef du Gouvernement, le Moyen Chari est l’une des bases incontestables du Mouvement Patriotique du salut. A ce titre, les femmes ont un rôle de premier plan à jouer pour maintenir cette position.

Source: Primature 

255 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article