Le gouvernement de N’Djamèna a levé lundi en guise de cadeau de Noël la mesure d’expulsion de l’évêque italien expulsé en octobre après un sermon critique sur la gestion des revenus pétroliers du Tchad, a annoncé lundi à la radio nationale le Ministron de la communication et aboyeur national Hassan Sylla Bakari.


"
Le gouvernement de la République du Tchad (…) annonce que la mesure expulsant Monseigneur Michele Russo, l’Evêque du Diocèse de Doba, du Tchad est levée", a annoncé le Ministre, soulignant que l’évêque pouvait "reprendre son poste à Doba dès la publication de cette décision".


N’Djamena avait donné à Mgr Russo, évêque catholique de Doba depuis 23 ans, une semaine à compter du 14 octobre pour quitter le pays, pour s’être "
adonné à des activités incompatibles avec son statut". Dès le 14 octobre, celui-ci était rentré à Rome.


Selon une source proche du dossier, le prélat âgé de 67 ans a prononcé le 30 septembre un sermon critiquant la gestion des revenus du pétrole tchadien, sermon diffusé sur une radio privée tchadienne.


Dans une déclaration en octobre à l’agence de presse missionnaire du Vatican Fides, il avait estimé que la richesse naturelle de l’Afrique était mal gérée depuis des décennies en raison "de la cupidité humaine".


Pour cette raison, la richesse "
est devenue une malédiction pour la population locale". La richesse naturelle de l’Afrique "devrait être utilisée pour construire l’avenir des filles et des fils du continent", avait-il dit.


"Après cinquante ans d’une exploitation incontrôlée, avec la complicité de gouvernements locaux et l’indifférence envers les populations africaines et leur avenir, je pense qu’il est temps de prendre conscience des ces fait
", avait expliqué Mgr Russo à Fides. 

169 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article