Abdelaziz Saleh Damane a été élu samedi 24 novembre nouveau maire de la capitale tchadienne.

 

 
 

C’est le conseil municipal dominé par le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) au pouvoir depuis 1990 qui a porté son choix sur la personne de M. Saleh Damane, questeur de l’Assemblée Nationale sous l’ancienne législature. Il succède à M. Djimet Ibet, poussé vers la sortie pour des présumés scandales financiers, un contrat d’acquisition d’engins de travaux publics auprès d’une entreprise turque, dans lequel le maire de N’Djaména aurait touché 10 milliards F CFA (près de 20 millions USD). 

Quatre mois seulement après être propulsé à la tête de la capitale, M. Djimet Ibet a été suspendu il y a une dizaine de jours, par le délégué général du gouvernement, puis exclu du parti au pouvoir. A l’issue des premières élections communales de l’histoire du Tchad, organisés mi 2012, le MPS du président Déby Itno contrôle la plupart des grandes villes du pays.

   Saleh Abdel Aziz Damane est un ancien député, élu du 4e arrondissement de la ville. Il rentre dans une nouvelle équipe déterminée à lutter contre la corruption et qui voudra faire preuve d’une      attitude la mettant au-dessus de tout soupçon. Le nouveau maire aura ainsi pour mission de changer la perception que ses concitoyens ont de la municipalité. 

   Par Journaldutchad.com


184 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article