Il y a presque de cela 14 mois (07 Mai 2013) le Sultan de Dar zaghawa était démis de ses fonctions et gardé en résidence surveillée à Biltine. Les mobiles de cette sanction  étant purement d’ordre personnel, la démarche est arbitraire et illégale. D’autre part, le Président Deby feint de méconnaitre les us et coutumes qui précèdent la nomination du Sultan de Dar zaghawa. 

 

Le trône de zaghawa-Kobé est une vieille institution ante coloniale  à l’inverse des sultanats ex nihilo à l’instar de celui de Bilia. Il a ses traditions et ses rituels qui constituent l’essence même de la culture des Zaghawa.

 

Il ne suffisait pas de ce fait de prendre à la volée un acte administratif comme il a l’habitude de le faire dans l’administration démettant ainsi le sultan pour que cela devienne effectif. Certes il n’y a pas des voix discordantes pour que le nouveau  sultan soit issu de la grande famille Angou et plus précisément parmi les enfants du défunt sultan Abderahman, toutefois le consensus de toutes les 8branches « Angou » plus celle de forgerons sur la personne proposée est indispensable pour ne pas dire une condition sine qua non. Or la présente désignation a été faite d’une manière cavalière et non concertée. 

 

Malgré  tous les efforts consentis avec le concours des autorités administratives pour officialiser l’acte  de nominations en récupérant les symboles du Trônes, à savoir les tambours en cuivrés (Nahass) sont restés vains. Les intimidations corporelles, les mesures coercitives et autres humiliations n’ont pas fait plier l’ancien dignitaire qui en  subit quotidiennement. Au contraire cela n’a fait qu’accentuer la détermination de la communauté zaghawa contre l’arbitraire.

 

A ce jour le nouveau Sultan n’a ni pu regagner la tata officiel du Trône ni récupérer les « Tambours ». Toutes les tentatives ayant échoué, le Président vient de désigner un nouveau joker en la personne d’Ahmadaye Ali Haggar (l’homme qui parfume le tout Ndjamena) qui essayera de jouer un autre son de cloche. Le nouveau parvenu est un ancien raté des universités allemandes et qui est versé dans les affaires. Celui-ci aurait lui-même offert ses services au Président en le conseillant  d’utiliser  les moyens financiers  plutôt que les mesures administratives qui ont montré leur limite.

 

Selon ce nouveau parvenu que nous désignons « la parfumeur », l’ancien sultan est un friand des espèces sonnantes et trébuchantes, en d’autres termes il faudrait acheter son consentement en lui construisant un palais à Iriba en sus d’une rondelette somme qui le mettrait pour un temps au-dessus des besoins immédiats. Comme participation l’ancien étudiant raté se propose de mettre 450 Millions comme sa participation. (Quand on sait ses propres frères marchent à pied dans les rues de Ndjamena). Le Président Deby qui aime créer des divergences dans la grande famille Haggar a attrapé la balle au bon le désignant comme le nouveau chef de file avec des promesses de poste ministériel au cas où il arrive à aboutir le projet.

  

Angou tebess hilel 

 

553 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article