Article d’un ami syndicaliste de lu pour vous par la rédaction.

Merci. À Tchadanthropus tribune, au blog Makaila, Tchadactuel, Ambenatna, Zoom-Tchad, et tous les autres pour le travail que vous accomplissez pour votre peuple, vos frères et sœurs, vos amis.

 

Votre courage vous sera rendu fièrement par le peuple tchadien un jour, car la tyrannie à l’échelle de Saddam Hussein, Moubarak, Ben Ali, et Kadhafi, s’arrêtera par la grâce de Dieu.

 

J’écris pour partager mes sentiments de l’heure, suite à la multitude de menaces qui pèsent sur les leaders syndicaux et sur le peuple tchadien tout entier.

J’attire l’attention de tous que ce qui arrive aujourd’hui aux leaders syndicaux arrivera à chacun de nous un de ces quatre matins. Si nous ne réagissons pas promptement pour anéantir définitivement les velléités guerrières de Déby dans sa quête effrénée à la condamnation des dirigeants de l’UST.

 

Nous allons mettre un terme à toute indépendance et toute forme de liberté, parce qu’ Idriss Déby et les siens vont venir baiser nos femmes chez nous, sans pour autant qu’on puisse parler. Tenez-vous bien, aujourd’hui Idriss Déby dénie au peuple tchadien la seule chose qui lui reste, sa capacité d’indignation.

 

Il veut qu’on accepte, sans même rechigner, sa main mise, que dis-je, le pillage en règle de nos maigres ressources au profit des membres de sa famille.

Il nous a fait accepter que pour réussir au Tchad, il faille être un griot. Dès lors, plus de place pour la compétence. Il nous a fait accepter que n’importe qui puisse occuper n’importe quelle poste pourvu qu’il le lui l’accorde. Il nous a fait accepter que son ethnie, ensuite son clan et à la fin sa famille est l’élue de Dieu, et donc au-dessus de tous les autres tchadiens. Il nous a fait accepter que les postes les plus juteux reviennent de droit à un Zaghawa et ensuite aux Itno pour finir aux Déby. Il nous a fait accepter que toutes les ressources de ce pays lui appartiennent et donc l’héritage de sa famille.

 

Aujourd’hui c’est à juste titre qu’Idriss Déby soit fâché de constater malgré notre cécité collective, quelques-uns parmi nous, les meilleurs d’entre nous décide d’ouvrir les yeux et surtout lui disent qu’ils ne sont pas dupes.

 

La réaction actuelle des Tchadiens réunis au sein de l’UST est la réaction qu’on aurait dû avoir depuis le début. Mais hélas !

Chers concitoyens, si cette fois-ci on se dégonfle, sachez-le une fois pour toutes que Déby Itno et sa clique, ne reculerons devant rien d’autre. Ils ne nous laisseront plus vivre dans ce pays sauf à baisser la culotte en permanence. Chose que nous faisons d’ailleurs aujourd’hui, mais demain sera pire.

Aujourd’hui, ce qui a fait reculer le pauvre procureur Mahamat Saleh n’est rien d’autre que la mobilisation massive des acteurs de la société civile hier au palais de justice. On doit continuer cette mobilisation sans faille parce que nous sommes soutenus par tout le monde notamment la Ligue tchadienne de Droits de l’Homme, l’ATPDH, le leader de l’opposition Saleh Kebzabo et d’autres Tchadiens…

 

Notre cause est juste et nous devrons triompher. Mobilisons-nous à l’intérieur et à l’extérieur, dans les médias et dans les rues.

Abstenez-vous d’aller au travail, ils ne pourront jamais chasser tout le monde à la fois de la fonction publique. Soyons forts et nous vaincrons.

 

Peuple tchadien, ta liberté naîtra de ton courage !
La patrie ou la mort !

 

Hassana Idriss 

155 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article