L’indépendance fut proclamée le 11 août 1960 par François Tombalbaye. Le premier chef d’État du Tchad indépendant neutralisa rapidement les opposants en les éliminant politiquement sinon physiquement. Son principal rival, Gabriel Lisette, fut contraint à l’exil. Le 19 janvier 1962, tous les partis politiques, excepté le P.P.T. furent interdits. Mais, malgré les menaces qui pesaient sur les cadres qui refusaient de rallier le système du parti unique, la résistance continua. Le 16 septembre 1963, à Fort-Lamy, un cortège se forma à la suite d’une réunion tenue chez Djibrine Kherallah : les leaders de l’opposition furent arrêtés, la répression policière fit une trentaine de morts.


Le lancement de l’emprunt national, en avril 1964, fut mal accueilli dans les campagnes. Les paysans et éleveurs, notamment dans le nord, l’est et le centre du pays, subissaient déjà les comportements abusifs des fonctionnaires majoritairement issus du sud. En octobre 1965, les paysans de Mangalmé, dans le centre du Tchad, se révoltèrent contre les collecteurs d’impôts qui profitaient de la levée des taxes pour les dépouiller. D’autres jacqueries paysannes éclatèrent dans le centre et dans l’est.


C’est dans ce contexte de révolte qu’Ibrahim Abatcha créa le Front de libération nationale du Tchad (Frolinat) à Nyala, ville du Darfour au Soudan. Ce mouvement, qui ne recrutait que dans les milieux musulmans – à l’exception de quelques personnalités sudistes, adopta une plate-forme révolutionnaire et anti-impérialiste à forte connotation religieuse. Initialement implantée dans le centre et l’est, la rébellion gagna du terrain et s’étendit en 1968 à la région désertique du Borkou Ennedi-Tibesti (B.E.T.), qui avait été administrée par l’armée française jusqu’en 1964. La répression brutale de l’armée, loin d’écraser la rébellion, suscitait de nouvelles résistances. Les dissensions qui minaient néanmoins le mouvement s’aggravèrent en février 1968 avec la mort de son fondateur, qui fut remplacé par Abba Siddick. Avec la fragmentation du  […]

 

http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchad/3-evolution-politique-depuis-l-independance/

 

392 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article