L’ONG Oxfam a publié son rapport sur la situation alimentaire dans 125 pays. 

Abondance, qualité, coûts et hygiène alimentaire sont les quatre critères pris en compte par l’ONG Oxfam pour réaliser une étude sur la situation alimentaire dans le monde. Les trente dernières places sont occupées par des pays d’Afrique noire, ainsi que le Laos, le Bangladesh, l’Inde et le Pakistan. C’est le Tchad, avec un indice de 50 sur 50 qui ferme le classement, derrière l’Ethiopie et l’Angola.

Ce classement, publié le 17 janvier 2014, est réalisé dans le cadre de la campagneCultivons de l’organisation, qui cherche à améliorer les méthodes de culture dans les pays du sud.

Le Burundi, le Yémen, Madagascar et l’Inde enregistrent les plus forts taux de malnutrition. À Madagascar, 79% de la nourriture consommée par les habitants provient des céréales, racines et tubercules, alors que la consommation moyenne mondiale est de 47%.

Les problèmes d’"accessibilité financière", c’est-à-dire les moyens financiers dont les habitants disposent pour se nourrir, frappent principalement la Guinée, la Gambie, le Tchad, l’Iran, l’Angola et le Zimbabwe. Les prix des produits alimentaires y sont très fluctuants et nettement supérieurs aux autres biens de consommation courante.

L’Arabie saoudite et le Koweit, quant à eux, se font remarquer pour leurs mauvais résultats en termes d’hygiène alimentaire: les taux d’obésité et de diabète y sont les plus élevés.
 

> Consultez la carte sur la situation alimentaire dans le monde (carte cliquable):

Crédit: capture d’écran du site d’Oxfam 
 

> Lire l’article sur Oxfam.org 

212 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article