"Éduquer, c’est «aller avec», conduire, guider l’individu «hors» de lui-même, afin qu’il puisse établir une relation consciente avec soi-même et son environnement social" écrivait le sociologue et philosophe Tariq Ramadan. Autrement dit, accompagner ou permettre la ”randonnée" de l’individu vers un Droit Chemin qui lui permettra la compréhension de son "existence". Il s’agit de prendre conscience de soi, devenir autonome et responsable. Cela en se référant à tous les enseignements des spiritualités et même aux enseignements scolaires. Je dis ça tout en gardant à l’esprit que les systèmes scolaires de nos jours traversent une crise qui, à ma grande crainte, semble s’éterniser. L’éducation, bien qu’étant une priorité universelle, est souvent marginalisée … Qu’est-ce qu’enseigner? Je dirai – Sans trop vouloir négocier le sens du mot – que c’est apprendre à décider par soi-même. Etre ou demeurer, sinon devenir "soi" dans un monde aliénant. Un monde de la mondialisation et qui a souvent tendance à rejeter le beau pour le joli, le spirituel pour le matériel, le vrai pour le faux, et pour ainsi dire, l’utile pour l’agréable. A la mémoire, se projetant dans un passé lointain on a le droit de donner raison à la Grèce antique qui privilégiait le bonheur des hommes – et donc leur propre savoir – au-dessus de toute chose. Et cela en essayant, en permanence, d’excommunier le matériel. Ibn Khaldun aimait penser "[qu’] Une tribu qui se livre aux jouissances du luxe se crée des obstacles qui l’empêcheront de fonder un empire." Il faut mettre terme à la corruption et aux détournements de fonds car ils détruisent nos sociétés. Notamment celles du "Sud". De nos jours, la notion de morale semble disparaitre. Pourtant elle ne devrait pas. Il nous faut embrasser l’impératif catégorique et parallèlement, s’allier à une quête de spiritualité. Ils nous permettraient l’abstention de ce genre de vices.

 

266 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article