Bonsoir frère, Pourriez-vous publier l’article ci-dessous dans votre site, s’il vous plait. Merci, votre combat est le nôtre ! Bonne soirée. Cordialement, Taz.

Sur un testament bien établi, Idriss Deby aurait laissé semble –t-il le Tchad sous la tutelle Onusienne au cas où il serait éteint dans les jours ou les mois à venir. Idriss Deby Itno de son vivant aurait signé dans un testament, bien gardé soigneusement et secrètement quelque part, qu’après sa mort il souhaiterait que la France, Onu, EU, UA supervisassent des élections présidentielles au Tchad en attendant un comité des cadres MPS gère les affaires du pays sous la surveillance de ces organisations internationales.

Déjà, il aurait fait construire quelque part au Burkina-Faso des châteaux pour madame Hinda Deby et chaque autre membre de sa famille aurait déjà construit ses châteaux quelque part dans le monde en Afrique, en Europe, en Asie et ou en Amérique. Très exceptionnellement, Idriss Deby Itno et ses parents avaient fait construire plusieurs villas à travers tout le Soudan et bourré leurs comptes bancaires anonymes se trouvant dans ce pays avec l’argent volé aux contribuables Tchadiens durant ses 23 ans de règne sans partage. Lors de leurs réunions interfamiliales Itno, Idriss Deby leur répéta souvent que le Soudan est leur vraie et deuxième patrie.

Donc, il insista que « Après lui, les Tchadiens ne leur laisseront pas tranquilles au Tchad ». D’après des sources bien informées proche du palais rose que bientôt Idriss Deby Itno serait opéré dans une clinique construite à cet effet à Amdjarass (cloche) dans son village des rêves par des éminents professeurs qui seraient venu des différents horizons « Europe, Asie et Afrique ».

Nous pensons que Idriss Deby Itno, dit le renard du désert n’est pas si bête de se faire succéder par l’un de ses fils à la tête du Tchad, il sait d’avance que si c’est le cas, la réaction de tous les Tchadiens sera total, forte et brutale pour mettre hors du Tchad sa famille nucléaire, ses bambins et leurs collaborateurs locaux. Depuis l’aggravation de sa maladie, Idriss Deby Itno savait aussi qu’un jour viendra où sa maladie l’emporterait, c’est pourquoi il cherchât à construire à l’image de sa famille Itno dans les annales de l’histoire en intervenant au Darfour (le pays de son arrière, arrière-grand-mère Darfourienne), en Centrafrique, en Libye et au Mali. Idriss Deby Itno n’est pas un président élu normalement donc il s’enfichait des Tchadiens et de l’histoire du Tchad, sinon il aurait déjà informé à travers son parlement le peuple Tchadien de sa grave maladie. Dans l’ensemble les Tchadiens ne sont pas de nature rancunière, haineuse ou génocidaire. – Qu’Idriss Deby parte pour toujours et que ses familles restent au Tchad, bien sûr tout en reconnaissant leurs fautes si une vraie justice les confirme. – Pour le devenir du Tchad, les Tchadiens doivent se référer du modèle Sud-Africains pour se réconcilier entre ses fils et ses filles.

Vive le Tchad de demain réconcilié avec lui-même et ses voisins ! Taz     

Chad Taz

Email : taz.chad@e-nautia.com

295 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article