Plusieurs agents de l’Etat (civils et militaires) de la région de Biltine (Est du Tchad) viennent d’être relevés de leur fonction

 

Après le Lac, le Hadjer Lamis, le Mayo-Kebbi Est, le mayo-Kebbi Ouest et la Tandjilé, la mission technique de contrôle, dénommée COBRA, a statué sur 25 services de la région de Wadi Fida (Est-Tchad). Plusieurs administrateurs civils et militaires, coupables de mauvaises gestion, détournements de fonds et rackettes sur les populations ont été relevés de leur fonction. Présidant la cérémonie de publication des résultats d’enquête de la mission Cobra, le Premier Ministre Emmanuel Nadingar, assisté de six ministres, a déclaré que «pour faire du Tchad un Etat de droit, il est important que les responsables soient conscientisés, sensibilisés afin de faire la différente entre les biens de l’Etat et leur poche». Les résultats des investigations montrent que sur 25 services de l’Etat contrôlés, 10 sont concernés par des malversations et des pratiques de mauvaises gestions. Les secteurs prioritaires, tels que la santé, l’éducation nationale, l’élevage, l’agriculture sont les plus touchés.

 

 
© makaila.over-blog.com 
le Premier Ministre Emmanuel Nadingar, en père fouettard!

Selon le Premier ministre, les agents de l’Opération Cobra ont constaté dans ces secteurs des pratiques de mauvaises gestions de crédits budgétaires alloués, la mauvaise tenue des documents comptables, le non respect des textes législatifs et réglementaires, des amendes illégales sur les populations. Quelques infrastructures commandées par l’Etat sont mal réalisées et/ou non réalisées alors que les entreprises en charge des chantiers sont payées. Le rapport de la mission de contrôle mentionne que 14 chantiers pour la réalisation de huit centres de santé, un château d’eau, et une école sont abandonnés sans qu’aucune explication ne soit fournie.

Face à ce constat, le Premier ministre a déclaré: «Nous ne pouvons pas laisser développer autant de laxismes et d’irrégularités parce qu’il y va de l’autorité de l’Etat». Ainsi, des mesures conservatoires ont été prises à l’encontre de plusieurs responsables. Plusieurs agents civils et militaires sont relevés de leur fonction. Au nombre de ces derniers, on cite entre autres: le Secrétaire général du département de Dar Tama, le Directeur de l’hôpital régional de Biltine, le médecin chef du district de Biltine, le directeur de l’école de santé de Biltine et le gestionnaire dudit établissement, l’ancien délégué de la santé et l’ancien Maire de la ville de Biltine, le chef de dépôt de l’ONASA, le délégué de l’environnement, le trésorier régional, le chef de secteur mobile des Douanes, quatre sous-préfets, le commandant de brigade de recherches de Biltine et son Adjoint, le commandant de la gendarmerie d’Amzoer, le Commandant de la garde nomade d’Amzoer.

Suivant les instructions du Premier ministre, des poursuites judiciaires seront engagées pour les auteurs de détournements. Emmanuel Nadingar a par ailleurs déclaré sans ambages que «tous ceux qui sont défaillants ou indifférents aux cas de malversations, aux manquements dans la gestion de la chose publique répondront de leurs actes». Abéché, dans la région du Ouaddaï est la prochaine étape des activités du Premier Ministre.

Par Déli Sainzoumi Nestor

 

166 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article