Les chefs d’Etat de trois pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), engagés dans la lutte contre les djihadidstes du groupe Boko Haram se sont rencontrés jeudi à N’Djemana. Les présidents Muhammadu Buhari du Nigeria et Mahamadou Issoufou du Niger sont arrivés et répartis de la capitale tchadienne N’Djamena. Sur place ils se sont entretenus avec Idriss déby qui a engagé des troupent tchadiennes dans cette guerre en puisant sur le trésor public tchadien. D’ailleurs de l’avis de plusieurs observateurs c’est sont tous ces engagements sur plusieurs fronts qui sont les causes de la crise financière au Tchad, sans compter la mauvaise gouvernance et l’impunité sur l’argent volé. Cette réunion à huit clos avec Idriss Déby est un mini sommet face à Boko-Haram qui reprend du poil de la bête. Exprimant une préoccupation profonde les chefs d’états du bassin du lac-Tchad souligne la nécessité de se réorganiser contre Boko-Haram. Renseignements, coopérations, interventions, tel semble être le leitmotiv confié aux armées. Le grand problème reste le financement et les logistiques, sachant que notre pays sacrifie le bien être financier de ses fonctionnaires et autres travailleurs pour se donner bonne impression auprès des occidentaux et autres africains. Un communiqué final suivra.

Tchadanthropus-tribune

 

719 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article