Suite à l’affaire de l’expulsion de l’évêque de Doba Laring Baou LETTRE DE PROTESTATION DE L’UCCT CONTRE L’EXPULSION DE L’EVEQUE DE DOBA Suite à la déclaration non grata de Mgr Michel Russo, Evêque de Doba, l’expulsant de fait du Tchad, l’Union des Cadres Chrétiens du Tchad (UCCT), réunie ce jour 14 octobre 2012 à la Paroisse du Sacré Cœur à N’Djaména, déclare ce qui suit : • Mgr Michel Russo a passé 34 années de sa vie au service exclusif du Tchad et de ses enfants, sans aucun intérêt personnel, dans la seule suite de Jésus.

De nombreux citoyens du Tchad, en particulier ceux de Doba, Laï et Goré, peuvent témoigner de l’investissement économique et social que Michel Russo a pu réaliser pour l’ensemble des Tchadiens. A la demande du Gouvernement tchadien, il a même plusieurs fois risqué sa vie pour ramener les « Codos» (rebelles du sud) à la réconciliation nationale.

Le témoignage qui aurait été fait par Mgr Russo sur le partage inégal et injuste des richesses de notre pays et en particulier sur la redistribution inéquitables des revenus pétroliers au regard de l’état d’indigence noire de la région productrice de Doba, est un constat qui est établi au niveau national par toutes les couches de la population et, récemment, par les syndicats les plus représentatifs du Tchad réunis ; en tant que pasteur, Mgr Michel Russo n’a-t-il pas le droit de crier que son peuple a mal, que son peuple souffre, alors qu’il y a largement à manger pour tout le monde ?

Il n’a fait qu’annoncer la Parole de Dieu. De ce qui précède, l’Union des Cadres Chrétiens du Tchad proteste vigoureusement contre l’expulsion de Mgr Michel Russo du Tchad et engage le Gouvernement à entendre la voix de l’ensemble du peuple qui, comme chacun le sait, est celle de Dieu, de ce Dieu unique. 

Le peuple Chrétien du Tchad, membre de l’Eglise Universelle, considère cette expulsion déjà irrégulière quant à la procédure, comme relevant du manque de respect et de la provocation à son endroit, en appelle à la vigilance de l’ensemble des Chrétiens, et interpelle en définitive toute l’opinion nationale et internationale quant à cette indélicate décision.

Pour l’UCCT Le Président National
Michel YORONGAR

177 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article