N’Djamèna,  le 10 Juin   2012

COMMISION DES AGENTS DU MINISTERE DE l’ASSAINISSEMENT PUBLIC REVOQUES PAR LE MINISTRE DE LA JUSTICE, DE L’ASSAINISSEMENT PUBLIC, ET DE LA BONNE GOUVERNANCE.

 

           ABOULAYE FODOUL SABRE

         " Future président du Tchad"

 

Objet : lettre ouverte au premier ministre, chef du gouvernement

A

Son Excellence Monsieur  le Premier Ministre

Chef  du Gouvernement

Excellence,

Nous avons l’honneur de venir par la présente introduire auprès de votre bienveillante autorité une requête en vue de  la  régularisation de notre situation administrative.

En effet, en date du 14 mars 2012, nous avions été suspendus (83 chef de services) par la note de service n°058/MJAPPB/SG/2012. Cette décision nous suspendaient de toutes nos fonctions administratives et  mettaient à la disposition du Ministère de la fonction publique sans motif sérieux de révocation.

Le 05 juin 2012, par une décision n°026/MJAPPBG/SG/DRH/2012 du Secrétaire Général du Ministère de la Justice et de l’Assainissement public, 53 agents parmi les 83 au départ, ont été révoqués dudit ministère ;et le  lendemain une lettre de suspension de salaire(indemnité) a été adresser au directeur de solde, lettre n° 115/MJAPPBG/SG/DRH/2012 .Considérant les raisons évoqués pour notre révocation, nous estimons qu’elle est injuste, infondée et sans raison valable. Aussi, nous rejetons catégoriquement cette décision qui ne répond à aucune procédure légale.

Monsieur le Premier  Ministre,

La majorité des agents révoqués à servi depuis plus de 6 ans au sein de ce département. Leur expérience professionnelle aurait pu être utilisée. Or, c’est le contraire qui a été fait.

Par ailleurs, dans l’exercice de nos fonctions, nous avions été amenés à arrêter, emprisonner nos propres parents, amis et d’autres personnes  de connaissance et ceci de manière équitable et impartial, guidés par le désir de bien faire notre travail.

Actuellement, nous recevons fréquemment des menaces de toutes sortes. Qui pourra assurer la protection de nos personnes ? Pourtant, nous avions agi en tant que Chef de service du Ministère de l’Assainissement public.

Monsieur le Premier Ministre

Notre décision de révocation a été signée par le Secrétaire Général de l’Assainissement Public, qui n’est nullement habilité pour un tel acte et ceci  sans que nous soyons avisés au départ.

Nous sommes conscients que vous êtes soucieux de l’emploi des jeunes et leur  autonomisation par l’entreprenariat. Cette ambition est louable et participe à la mise en œuvre du programme  politique de son Excellence Monsieur le Président de la République.  Ainsi, nous souhaiterions qu’une solution  rapide, juste et légale  soit prise dans les  brefs délais auquel cas nous envisageons  mener des actions d’envergure.

Dans l’attente d’une suite favorable,  veuillez agréer, Excellence Monsieur le Premier Ministre, l’expression  de notre haute considération.

                         Pour La  Commission le Délégué Saleh sougoudi kellemi

Contact : salehsougoudikellemi@yahoo.fr  TEL : 66 65 31 36 
180 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article