Le président tchadien Idriss Déby a privilégié des compagnies ayant de bonnes connexions politiques pour explorer le sous-bassin d’Erdis (nord-est du Tchad). Selon nos informations, SAS Petroleum, qui opère le permis d’Erdis IV, a été créée par Ali Modu Sheriff, gouverneur de l’Etat de Borno de 2003 à 2011. SAS est même le surnom donné à Sheriff par sa famille. L’Etat de Borno, frontalier du Tchad et du Cameroun (seul le lac Tchad les sépare), est au cœur de la région où s’est développée la secte islamique Boko Haram depuis 2002 et où son leader Mohamed Yusuf a été tué en 2009.


Lorsqu’il était encore en fonction, Ali Modu Sheriff a rencontré les autorités tchadiennes (militaires et civiles) pour discuter des questions de sécurité afin d’évaluer les possibles conséquences de la présence de Boko Haram et d’éviter que ses membres ne s’enfuient de Borno. Une partie de la famille d’Ali Modu Sheriff, notamment son frèreAlhaji Goni Sheriff et son cousin Fannami Modu Gubio, ont été tués par des personnalités liées à Boko Haram. 


Depuis sa sortie de la vie politique en 2011, Ali Modu Sheriff fait des affaires et profite de ses liens privilégiés avec les dirigeants des pays voisins pour obtenir des contrats. Sa relation avec Déby lui a donc été fort utile. SAS Petroleum n’ayant encore aucun autre bloc pétrolier, il est fort probable que celle-ci tente rapidement de trouver des partenaires.
300 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article