L’ex Ministre de l’enseignement supérieur Ahmat Ddjidda, limogé vendredi, a été interpellé lundi et placé en garde à vue à la police judiciaire à la suite d’un scandale entourant le baccalauréat, a-t-on appris de source policière.

"Il est reproché au ministre le non respect du texte fixant la moyenne d’obtention au Bac" indique-t-on de même source, ajoutant que cette interpellation "fait suite à la décision du gouvernement de remettre en cause les résultats du baccalauréat 2012".

"Les résultats du baccalauréat qui viennent d’être publiés par le jury font état d’un repêchage jusqu’à 8,25 de moyenne. Ces résultats vont à l’encontre des textes qui exigent au moins 10 de moyenne pour obtenir le Bac et battent en brèche la politique d’excellence prônée par les hautes autorités du pays", avait indiqué le Premier Ministre samedi.

"Ces incohérences et irrégularités sont de la responsabilité du Ministre de l’enseignement supérieur sortant et cela a valu son départ du gouvernement", avait-il ajouté.


Le gouvernement a décidé d’annuler les résultats pour tous les candidats ayant obtenu une moyenne inférieur à 10/20.
 
210 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article