De sources dignes de foi, les autorités du CMT seraient beaucoup remontées des Émirats à la lecture des fiches de renseignements établissant un lien entre le FACT et le petit émirat du golfe. 

D’après la même source, les Émirats auraient aidé à travers le général libyen Khalifa Haftar en équipement les hommes de FACT.

Vrai ou faux, les autorités de CMT envisagent d’envoyer une délégation dans ce pays afin de tirer au clair ces informations de renseignements remontées après les dernières attaques effectuées par les FACT. 

Tous ces remue-ménages sont décryptés au moment où le CMT envoie des émissaires un peu partout pour consolider son régime. Depuis bientôt deux semaines, plusieurs personnalités sont envoyées aux quatre coins afin d’expliquer la nécessité de la mise en place d’un conseil militaire de transition. 

Le cœur des convictions du CMT est la raison sécuritaire. On explique que le Tchad se trouve dans une zone de turbulence à cause du terrorisme mondial qui sévit au Sahel, et surtout une situation intérieure assez tendue. 

Tout cela dans la psychose de l’attente des décisions et conditions que doit lire le conseil de sécurité de l’union africaine.

Tchadanthropus-tribune

1124 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire