Hospitalisé depuis le début du mois à l’hôpital américain de Paris, Haftar est toujours incapable de parler ni de comprendre ce qu’on lui dit à déclarer un diplomate européen dans la presse anglaise. Il a été transporté de Jordanie sur Paris, souffrant à 75 ans d’un cancer du poumon se généralisant. La question de sa succession se pose déjà à son groupe. On a annoncé un voyage à Abou Dabi de certains de ses proches pour discuter de son remplaçant et ces derniers jours, un attentat a eu lieu contre un de ses adjoints. À suivre.

Tchadanthropus-tribune

846 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article