Alerte publiée le 23/03/21 à 11 h 30 – représentant la Cyrénaïque et le Fezzan au sein du Conseil présidentiel libyen, Mohamed al-Manfi et Musa al-Koni devraient diner ce soir à l’Élysée sans Abdullah al-Lafi, qui siège au nom de la Tripolitaine.
 
Respectivement numéro un et deux du nouveau Conseil présidentiel libyen, Mohamed al-Manfi et Musa al-Koni devraient être reçus ce soir par Emmanuel Macron au palais de l’Élysée. Le chef de l’État français avait invité Mohamed al-Manfi à se rendre à Paris dès le lendemain de sa désignation à la tête du Conseil présidentiel, le 5 février, au terme de tortueuses négociations menées sous l’égide des Nations unies.
 
Un nom manquera toutefois à la liste des convives de ce diner très privé : Abdullah al-Lafi, troisième membre du Conseil présidentiel, qui y siège au nom de la Tripolitaine, là où Mohamed al-Manfi représente la Cyrénaïque (Est) et Musa al-Koni le Fezzan (Sud). Avec cette absence très symbolique, Paris risque de donner l’impression de ne pas avoir rompu avec ses vieilles alliances en Libye, où elle a longtemps soutenu l’homme fort de l’Est, le général Khalifa Haftar, contre les autorités de Tripoli. Mohamed al-Manfi passe en effet pour être un allié du patron de l’Armée nationale libyenne (ANL), qu’il s’était empressé d’aller rencontrer à son QG de Rajma dès sa nomination.
Le Touareg Musa al-Koni, lui, n’a jamais ouvertement soutenu Khalifa Haftar, et Paris lui a longtemps préféré, dans le Sud libyen, le notable Ould Slimane Abdelmadjid Saif al-Nasr. Mais il avait fait le jeu du général lorsqu’il avait claqué la porte en 2017 de la première mouture du Conseil présidentiel (alors composé de neuf membres), au moment où le gouvernement d’union nationale de Fayez Sarrajj était aux prises avec l’ANL et l’exécutif de l’Est.
 
À Paris, Mohamed al-Manfi et Musa al-Koni devraient aussi avoir des entretiens au Quai d’Orsay et au ministère de la défense. Ils pourraient ensuite poursuivre leur voyage en Égypte pour être reçus par Abdelfattah al-Sissi… l’un des principaux parrains de Khalifa Haftar.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent.

687 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire