Un proche du pouvoir installé par l’autre frère d’Idriss Déby (Daoussa Déby aujourd’hui en disgrâce) avait été arrêté à Tripoli et extradé à N’Djamena pour trafic sur les documents tchadiens. Cet individu (Hassan Tahir Sergouno) distribuait à bout de bras contre argent comptant les documents tchadiens à toute personne qui le sollicitait. D’après nos sources, c’est le signalement des renseignements américains qui ont permis de mettre la main sur lui. Selon la même source, le régime MPS a déposé une plainte contre lui à l’international et le gouvernement de tripoli l’avait livré à N’Djamena. L’enquête révèle qu’on a trouvé en sa possession plusieurs cachets de l’administration tchadienne, les sceaux des Affaires étrangères, et de la direction générale de la police. L’information révèle encore que cet individu n’est pas connu au ministère des Affaires étrangères et ne figure dans aucun émargement de la diplomatie tchadienne, mais il a travaillé plusieurs années à l’ambassade du Tchad à tripoli. Aux dernières informations il est originaire du Darfour au Soudan. Comme lui plusieurs travaillent au Tchad, et qui ont découvert leur tchadinite qu’à partir de 1990, ils pullulent en nombre dans l’administration au détriment des autres Tchadiens méritants. La correspondance affirme aussi que devant l’intervention de ses parents tchadiens et Darfouri, le sieur Hassan Tahir Sergouno a été libéré il y a 10 jours. Voilà notre pays et son fonctionnement avec le régime MPS.

Tchadanthropus-tribune

1871 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article