Dans une note circulaire relative à la préparation du projet de Loi de Finances 2024, le Président de transition, Mahamat Idriss Déby Itno, a donné quelques directives aux présidents des grandes institutions et aux membres du gouvernement qu’il les appelle à traduire dans les faits.

 

Selon Mahamat Idriss Déby Itno, Président de transition, la préparation du projet de Loi de Finances pour l’exercice 2024 intervient dans le contexte particulier d’achèvement de la transition politique au Tchad et que l’année 2024 sera marquée par la consolidation de notre croissance économique qui est projetée à 5,5%. Aussi, ajoute-t-il, 2024 sera une année d’élections générales et de mise en œuvre des résolutions du DNIS.

 

Pour cela, il appelle à mettre en place des politiques publiques innovantes et fécondes de soutien à l’investissement privé national et étranger ainsi qu’à l’entreprise, orientées vers la performance, la transparence et la redevabilité, tout en accélérant la diversification de l’économie nationale, son industrialisation, sa digitalisation et son autosuffisance en énergie électrique qui doit être disponibilisée dans tous les chefs-lieux de provinces et dans les principales villes secondaires.

 

“L’exercice budgétaire 2024 sera surtout une année de grands défis et de grande volonté au cours de laquelle le gouvernement est appelé à se donner davantage de moyens, pour améliorer la qualité et les conditions de vie, de mobilité et de santé des Tchadiens dans la ville et dans l’arrière-pays. Cela, en luttant contre les effets du changement climatique et les inondations qui en découlent, en promouvant davantage l’éducation, l’enseignement, l’assainissement de nos villes, le sport, la culture, l’autosuffisance alimentaire, la disponibilité de l’eau pour les ménages et dans les pâturages, en mettant en valeur notre formidable cheptel…”, retrace le Président de transition.

 

Il interpelle enfin, individuellement et collectivement, les présidents des grandes institutions et les membres du gouvernement à traduire les différentes instructions contenues dans la note circulaire, dans leurs propositions de politiques fiscales et de recettes pour la loi de finances en préparation, et surtout dans l’allocation des moyens financiers mis à leur disposition, accompagnés de la liste des projets en cours et des nouveaux projets dans chaque département ministériel, tous géographiquement définis et en conformité avec l’intérêt général et la politique du gouvernement

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

1496 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire