Le Président de Transition le  Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO a reçu ce 14 Novembre 2023, les responsables des bureaux du Syndicat des Magistrats du Tchad (SMT) et du  Syndicat Autonome des Magistrats au Tchad (SYAMAT).

 

Le secteur de la justice est régulièrement secoué par des grèves ces derniers temps. Une bonne partie de l’année écoulée mais également en 2023, les hommes en toge ont débrayé avec des grèves sèches et illimitées pour protester contre ce qu’ils qualifient d’indifférence du Gouvernement face à leurs revendications. Ce mardi, le Chef de l’Etat, en sa qualité de Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, a voulu écouter et comprendre les leaders syndicaux afin de trouver des solutions durables aux problèmes qui entravent le bon fonctionnement de la justice.

Après échanges, un terrain d’entente a été trouvé et des promesses fermes sont faites par le Chef de l’État. De quoi donner de l’espoir relève M. Taouka Bruno, président du Syndicat Autonome des Magistrats au Tchad (SYAMAT) à l’issue de l’audience.

A cette rencontre décisive avec le Chef de l’État, les revendications des magistrats ont été également défendues par le SMT, le Syndicat des Magistrats du Tchad. Son Vice-président, M. Abdoulaye Bono Kono entrevoit des lendemains paisibles pour la corporation.

Pour la Secrétaire d’Etat à la Justice et aux Droits Humains, Mme. Bourkou LOUISE, également présente à l’audience, les promesses du Chef de l’État seront tenues. Elle appelle désormais les magistrats au bon sens et à la conscience professionnelle.

 

Les principaux points discutés lors de l’audience feront l’objet d’une restitution à la base, expliquent les leaders syndicaux qui disent être animés également par la même volonté que le Chef de l’État : faire tourner la page des grèves et garantir un bon fonctionnement des services de la justice. (Présidence)

Le Tchadanthropus-tribune

671 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire