L’ancien ministre tchadien du Pétrole Mahamat Nasser Hassan revient peu à peu en grâce auprès du président Idriss Déby qui a décidé, le 22 février, de le nommer au poste de conseiller aux mines, à l’énergie et au pétrole.

Ministre entre 2006 et 2010, il a traversé un petit passage à vide depuis son éviction et avait décidé d’utiliser ce temps pour passer son doctorat en France. Mahamat Nasser est connu comme étant un des bons cadres pétroliers du Tchad.

Il est notamment diplômé de l’Institut français du pétrole (IFP). Vu le nombre important de conseillers officieux à la présidence dans le secteur du pétrole, il va devoir se faire une place. Outre l’actuel ministre du Pétrole, Djerassem Le Bemadjiel, qui semble avoir l’oreille de Déby, le directeur général de la Société des hydrocarbures du TchadMahamat Kasser Younous, est également influent auprès du chef de l’État. Or Kasser est réputé avoir des relations plutôt difficiles avec Mahamat Nasser.

La lettre du Continent

 

393 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article