27/03/207 : #TCHAD #Mairie de NDJAMENA : De sources bien indiquées, la mairie de N’Djamena est devenue une véritable poule aux œufs d’or. Plusieurs cadres dont la DRH (direction des ressources humaines – Achta Rose), le comptable Barambaye et le chef de service assainissement Abakar Bichara ont été mis aux arrêts. Plusieurs autres acolytes feraient partie du lot. La supercherie a été découverte par une équipe de l’inspection générale de l’État. Il s’agit d’une liste fictive du personnel qui émargerait dans ce qu’il appelle “ N’Djamena Nadif “ qui a pour but de nettoyer les voies publiques. Pendant 7 ans, la somme de 1 million six cent mille FCFA est détournée. Pendant que la mairie bat de l’aile pour mauvaise gestion, Mariam Attahir, la femme de l’autre, aurait procédé à plusieurs recrutements anarchiques sans un objectif réel. Aujourd’hui, la mairie de N’Djamena n’arrive même pas à payer son personnel. À cela s’ajoutent plusieurs fonctionnaires détenteurs de faux bacs, et qui sont promis à des responsabilités… À qui la faute ?

1504 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article