La table ronde du PND a vu plusieurs responsables tchadiens débarquer à Paris, usant des frais de missions et autres dépenses imputées à leur direction malgré les mesures de vache maigre imposées aux Tchadiens. De sources bien informées, par une correspondance à la rédaction, la mairesse de la capitale tchadienne, Mme Mariam Attahir épouse Djimet Ibet, habituée aux détournements de deniers publics, a engrangé des dépenses faramineuses pendant son séjour dans la capitale française. 48 heures de table ronde pour 18 millions de FCFA à 6 éclaireurs venus avant les événements. Le 02 septembre, elle a embarqué avec son mari Djimet Ibet à bord d’Air-France N’Djamena-Paris. Coût global des billets aller-retour 6 585 000 FCFA. Le décompte du séjour en frais s’élève à 500 000 FCFA journalier (4 000 000 FCFA), et les annuités de l’hôtel pour la chambre en suite ministérielle est de 4 400 euros taxes comprises. Madame serait accompagnée de son époux qui n’avait rien à faire, si ce n’est ses courses privées Paris-Strasbourg-Montauban-Toulouse. 32 441 000 FCFA ont été dépensés sous couvert du PND, au moment où les syndicats et les employés mêmes de la mairie tirent le diable par la queue. Que justifie une telle dépense et quel est le retour sur investissement de la mairie de N’Djamena ? Son beau fils hautement perché à l’IGE viendra-t-il fouiner dans les affaires de sa belle-mère, où il classera aussi ce dossier comme celui des tracteurs ? Le Tchad ne mérite pas un tel irrespect… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

1200 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article