Chaque jour qui passe noircit l’image de notre pays sur chaque situation donnée.

D’après nos sources, rien ne va plus entre le maire de la ville de Ndjamena et son premier adjoint. En effet, selon les sources judiciaires, et sur instruction d’Idriss Déby Itno, instruction a été donnée au ministre du Développement industriel et commercial pour que l’opérateur de téléphonie mobile Tigo verse à la mairie les taxes foncières qui lui incombent, soit un montant d’environ 500 millions de FCFA, ce quoi Tigo a refusé de s’exécuter. Devant ce refus, la Mairie a de son côté saisi la justice pour rentrer dans ses droits.

Par une ordonnance de saisie conservatoire en date du 26 novembre 2020, l’huissier de justice a fait bloquer les comptes bancaires de Tigo au Tchad. Curieusement après une rencontre semi-clandestine entre le maire Oumar Boukar et le 1er responsable de Tigo au Tchad, on voit apparaitre une correspondance en date du 2 décembre 2020, ou le maire écrit à l’huissier de justice, lui demandant de lever cette mesure de blocage alors que l’État n’ayant pas encore reçu le versement des 500 millions de FCFA.

L’huissier de justice a refusé de s’exécuter en exigeant d’abord le paiement de ses horaires.

Dans une autre correspondance, le premier adjoint du maire chargé de recouvrement des recettes a écrit à son tour à l’huissier pour lui demander de maintenir cette saisie, puisqu’il est soutenu dans cette démarche par tous les conseillers communaux.

L’attitude du maire fait dire à tous les conseillers que certainement il a été corrompu par les responsables de Tigo. Sinon comment comprendre que la justice bloque le compte de Tigo pour refus de paiement à l’État et le maire intervient pour que la justice lève cette mesure alors que Tigo n’a pas versé les taxes foncières ? Quel est le deal que le maire a contracté avec l’opérateur téléphonique Tigo ? Il y a certainement anguille sous roche.

La mairie de la ville de N’Djamena est devenue une véritable vache laitière. Au lieu de régler le quotidien difficile de la ville en termes de voirie, de voie de canalisation de la ville, des poubelles ménagères et urbaines, chaque maire qui arrive ne produit aucun projet de société et d’assainissement. Chacun veut s’enrichir sur le dos des Tchadiens avant qu’il ne saute.

Il est temps de mettre un terme à cette situation ou chaque quidam nommé à la tête de la mairie se met pleine les poches avant de partir sans rendre compte et c’est la population qui en pâtit. Il est temps de transformer ce pays.

Tchadanthropus-tribune

1154 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire