De sources concordantes, les conseillers du 9e arrondissement exigent la tenue d’une session extraordinaire dans le cas contraire, ils vont se faire entendre par des moyens légaux.

Samedi matin au cours d’un point de presse, les conseillers de ladite commune ont de nouveau demandé à leur exécutif de rendre compte de sa gestion au cours d’une session extraordinaire. Selon Acyl Fassou Toukna un des représentants des conseillers, les manoeuvres entretenues par le maire Saleh Abdelaziz Damane sont contraires à la loi régissant la décentralisation puisque dit-il, les affaires de la commune se discutent en session du conseil municipal.

Les conseillers menacent de constituer un cabinet d’huissier afin de constater le vide juridique.

Selon nos sources, les deux parties c’est-à-dire le Maire de la Commune du 9e, et ses conseillers municipaux ont été convoquées cet après-midi par le Bureau politique national du MPS, surement pour leur faire des injonctions contraires à leur demande, mais la même source indique que les conseillers ont refusé de répondre à la convocation.

Depuis plusieurs mois, des problèmes existent entre le maire de la ville et les différents conseillers des arrondissements qui exigent de voir clair dans la gestion de la ville. Un problème laissé assez souvent en suspend à cause d’appartenances des uns et des autres aux lobbys qui ne cherchent qu’à instaurer leur suprématie pour mieux spolier les biens des municipalités.

Tchadanthropus-tribune

288 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article