De sources dignes de foi, depuis l’époque de la mairesse cleptomane Mariam Attahir épouse Djimet Ibet, les recettes des compteurs d’électricité des boutiques au marché central de N’Djamena ne sont jamais reversées à la SNE intégralement. Ces recettes constituent d’ailleurs une source de conflit pour tous les maires en place. Chacun y vient avec son réseau de voleur pour s’en mettre plein les poches. Des arriérées de plus de 150 millions de FCFA sont constatées par les agents de la SNE, qui ne pipent mot. Cela soupçonne que ces agents sont aussi arrosés au passage. Dernièrement une équipe de l’IGE était de passage pour ses contrôles. Le responsable de la mission a eu vent de cette affaire. Il eut une réunion avec certains responsables, lui aussi a décidé de ne pas aller loin.

C’est pourquoi nous posons directement la question à Mr Saleh Abdelaziz Damane, le maire actuel en prenant les Tchadiens à témoin, où va intégralement l’argent des recettes de ces compteurs du marché central ? Que fait-il lui en tant que maire pour que les revenus de la SNE soient reversés à cette entreprise pour qu’elle puisse mieux améliorer ses distributions auprès de la population. L’on nous dira que cela est minime comme problème, mais, minime cas à un autre cas peut être assez colossal pour aller de l’avant.

Notre pays ne peut pas continuer à être siphonné de la sorte sans qu’un Tchadien ne daigne s’en offusquer.

Tchadanthropus-tribune

Bordereau exemple

Reçu

1640 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article