L’actrice américaine et envoyée spéciale des Nations unies pour les réfugiés, Angelina Jolie, s’est rendue au Burkina Faso le 20 juin, pour visiter les réfugiés maliens et attirer l’attention d’urgence sur la crise humanitaire du Sahel qui a forcé 1,2 million de personnes à quitter leurs foyers.
Angelina Jolie s’est rendue dimanche au Burkina pour apporter son soutien aux milliers de réfugiés maliens ayant fui la violence jihadistes et qui se trouvent dans le camp de Goudebou, dans le nord-est du Burkina Faso à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Mali. C’était à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés célébrée chaque 20 juin.
« Je célèbre cette journée chaque année depuis 20 ans avec des réfugiés dans différents pays, et je n’ai jamais été aussi préoccupée par l’état des déplacements dans le monde qu’aujourd’hui », a indiqué l’actrice américaine la tête enroulée dans un foulard.
L’envoyée spéciale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a aussi appelé la communauté internationale à se concentrer sur la recherche de solutions pour réduire le nombre de réfugiés dans le monde.
« La vérité est que nous ne faisons pas la moitié de ce que nous pourrions et devrions faire pour trouver des solutions pour permettre aux réfugiés de rentrer chez eux ou pour soutenir les pays d’accueil comme le Burkina Faso », a-t-elle ajouté.
Soulignant comment le nombre de personnes déplacées dans le monde a doublé au cours de l’année écoulée, elle a déclaré : « Il n’y a nulle part où je préférerais être aujourd’hui qu’ici, avec les réfugiés, les personnes que j’admire le plus au monde », rapporte le quotidien britannique Daily Mail.
La star de Tomb Raider a ensuite appelé la communauté internationale à se concentrer sur la recherche de solutions pour réduire le nombre de réfugiés dans le monde.

VOA Afrique

442 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire