N’Djamena – Le parti Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) a réagi ce 20 octobre au saccage de son siège national par des manifestants.

Celestin Topona, 1er vice-président du parti, a indexé « une bande d’assaillants instrumentalisés par Wakit Tamma, le parti Les Transformateurs et d’autres partis qui refusent la paix au Tchad ».

Le bureau exécutif du parti « condamne avec énergie ces actes de vandalisme et de barbarie sans commune mesure contre le symbole physique d’un parti politique qui n’a jamais prôné la violence pour la conquête du pouvoir d’État ».

Le parti met en garde tout tchadien qui « tente d’entraver sa marche politique par des actes de provocation inacceptables ».

« Les oiseaux de mauvaise augure qui rêvent de la destruction du Tchad n’ont pas supporté le rôle majeur que le président national de l’UNDR a joué sincèrement dans tout le processus ayant abouti à la réussite de retrouvailles nationales », affirme Celestin Topona.

Le parti précise qu’il « prendra toutes les dispositions légales pour que les auteurs du saccage de son siège soient traduits en justice ainsi que leurs commanditaires ». Il ajoute qu’il « s’organisera pour se défendre par tous les moyens, et invite les casseurs et autres incendiaires à réfléchir par deux fois avant de s’attaquer de nouveau à l’UNDR ».

Tchadanthropus-tribune

631 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire