La coordination des actions citoyennes Wakit Tama a annoncé ce jour 13 juillet sa décision de reporter la manifestation programmée le mercredi 14 juillet. Une décision qui s’explique par trois mobiles.

Nous nous sommes convenu de reporter la marche. Parce que non seulement la date du 16 juillet n’est pas notre date mais dès le départ nous nous sommes dit que nous sommes inscrits dans une logique de responsabilité. Nous sommes une organisation responsable et nous aurons aimé qu’on nous traite comme tel“, a déclaré le coordinateur du mouvement, Max Loalngar au sortir de l’assemblée générale.

Une décision qui intervient au lendemain du communiqué du gouvernement acceptant pour la première fois la marche de Wakit Tama, mais modifiant la date et l’itinéraire de la marche. Ce qui n’a pas été apprécié par les membres du mouvement. “Nous n’allons pas tomber dans le piège du Conseil militaire de transition…Mais nous voudrions qu’ils comprennent que ce n’est pas la peine de jouer aux dilatoires. C’est inadmissible“.

Les mobiles du report

La coalition Wakit Tama a adressé une note d’information le 6 juillet à l’endroit du gouvernement pour lui faire part de son intention d’organiser une marche le 14 juillet. La note indique trois propositions d’itinéraires. Une rencontre a eu lieu 24 heures après avec le secrétaire général du ministère de la Sécurité publique. Selon les informations que nous avions eues, le mouvement Wakit Tama devait se revoir avec l’équipe du ministère de la Sécurité publique pour s’entendre sur un certain nombre d’aspects. Mais subitement, indique un membre de la coalition, ils apprennent sur les réseaux sociaux que la marche est autorisée aux quatre organisations membres de Wakit Tama. “Rien n’a été mentionné dans le courrier du ministère de la sécurité que c’est Wakit Tama qui a introduit la demande, pourtant c’est lui qui a rédigé la demande“, déclare-t-il.

En deuxième lieu, la question de la modification de la date n’a pas été appréciée par les membres de Wakit Tama. “Si le gouvernement pense que la date du 14 n’est pas appropriée, il fallait faire venir les responsables de Wakit Tama pour échanger eux. De manière unilatérale, le gouvernement impose la date du 16 juillet“, critique l’un des membres du Wakit Tama.

La question de l’itinéraire figure parmi les mobiles du report de la marche. Initialement, le mouvement a prévu trois itinéraires que nous avions indiqué dans notre article précédent. Le gouvernement a modifié les itinéraires en donnant un seul point. “De tout cela, nous avions dit que ce n’est pas la marche que nous avons demandée“, a conclu Me Max Loalngar.

Serge Djimhodoum

363 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire