La rédaction a été leurrée, mais on oublie vite que dans ce jeu de réseau, la rédaction de Tchadanthropus-tribune a toujours une échelle d’avance dans ses investigations. Donc nous revenons comme nous l’avions promis dans l’affaire des marchés publics concernant les matériaux anti émeutes que doit acquérir la police, et dont plusieurs personnalités du régime se sont sucrées sur le dos des Tchadiens. Dans cette affaire, les personnes directement impliquées sont le ministron Djiddo Abdoulaye Sabre, Taher Erda, le TPG actuel et le ministre de la Sécurité Ahamat Mahamat Bachir, faisant de madame Kanika la victime expiatoire.

L’équipement anti-émeute a été octroyé comme don par le Soudan sur instruction e son président Oumar Hassan El-Béchir. L’entreprise d’un commerçant originaire du Kanem a été utilisée pour les transactions financières. Sur 522 millions de FCFA même pas 80 millions ont été versés pour la location de l’avion qui devraient ramener le matériel, pourtant la pression sur Mme Kanika a fini par l’aboutissement du paiement de la totalité de l’argent du marché. C’est ainsi que le groupe de 4 ci haute cité comptaient faire payer du matériel donné gratuitement par le Soudan. Les Tchadiens sont devenus des fonds de commerce sur lesquels des hauts placés font leurs affaires s’enrichissant en volant l’argent public. Aussitôt le pot aux roses découvert, l’IGE fut actionnée, mais Mr Glendoucksia prit la mesure d’envoyer pour contrôle à la direction générale de Police un parent proche de Taher Erda, qui bâcla le contrôle en évitant de citer des noms, indexant tout juste le service de la direction générale. Taher Erda “ blanchit “ le TPG Souleyman Adam courut comme à son habitude se blanchir auprès d’Idriss Déby avec une fiche chargeant son ministre des Finances Abdoulaye Fadoul Sabre, Taher Erda et Ahamat Mahamat Bachir. Ils sont tous impliqués selon lui, mais juste lui seul est innocent, obéissant à sa hiérarchie. Selon la même source, il révéla d’autres magouilles impliquant le ministron Djiddo Abdoulaye Sabre. C’est ainsi qu’il révéla par la suite la suspension de son ministre des Finances qui est en déplacement à Washington avec ses conseillers, et ses plumes auprès des institutions financières. D’ailleurs la délégation tchadienne conduite par le ministron sera de passage à Paris dans la nuit de dimanche 22 avril 2018 à lundi, d’après nos sources. À N’Djamena d’autres se frottent les mains, et beaucoup attendent de voir comment Idriss Déby réagira au retour de son ministre des Finances, après avoir fait l’exposé de sa mission. Le frappera-t-il avec sa canne, ou lui enverra-t-il son cendrier à la figure ? Les Tchadiens attendent de voir. Mais ce qui est sûr dans cette affaire, madame Kanika et Mr Kimto sont innocents, et ont été sacrifiés sous l’autel de ces pontes du MPS.

Tchadanthropus-tribune

1950 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article