Selon nos sources sur place, la ville de Bongor vit sous une tension depuis plusieurs jours. Et pour cause, le nouveau gouverneur de Bongor, Mr Moussa Haroun Tirgo a instauré un couvre-feu dans la ville à partir de 22 heures. Chose que la population n’a pas appréciée. Selon les mêmes sources, quand il était à Goz Beida, il avait instauré un couvre dans cette ville frontalière pour des raisons de sécurité avec la proximité immédiate des régions du Darfour. Cela est normal dans une ville frontalière, mais un couvre-feu dans une ville comme Bongor où la circulation avec les autres régions du sud se fait 24 heures sur 24 heures est économiquement difficile pour la population. Cette décision manu militari empêche les gens de voyager à partir de 22 heures, bloque un circuit économique inter région, et ne facilite en rien la cohésion entre gouvernants et administrés. En tout état de cause, la population de Bongor n’est pas d’accord avec cette décision et elle entend l’assumer… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

2562 Vues

  • Un fait de portee similaire est egalement observe a Pala, chef-lieu du MK Ouest. Quel qu’en soit le lot de documents exiges pour une moto en circulation, la police pourchasse les usagers n’ayant pas sur eux son OK, ou quittus fiscal delivre contre 3.000 fcfa. Pourtant, ce demi format A4 multiplie a volonte n’a ni valeur economique ou securitaire, ni juridique (n’y figurent pas la fonction et le nom du president signataire du document!). Le gouverneur du mko a decline sa responsabilite sur des antennes des medias de la place quant aux exagerations observees par-ci et par-la. Les policiers apparaissent ne pas se limiter aux instructions donnees; car c’est un job bien lucratif pour beaucoup d’entre eux. En verite, la ville de Pala est agricole. Ces controles sont de nature a perturber la production champetre dont tirent immediatement profit des eleves et parents pour la rentree prochaine. Juste et dans un contexte securitaire, ces rafles de moto auraient du etre projetees au dernier trimestre de l’annee. Merci.

    Commentaire par C. N. Joseph le 4 septembre 2017 à 14 h 03 min