Le 2 novembre 2023, la Haute Autorité des Médias et de l’Audiovisuel (HAMA) a officiellement remis les textes réglementaires pour encadrer la campagne référendaire au Cadre National de Concertation des Partis Politiques (CNCP) ainsi qu’à la Commission Nationale Chargée de l’Organisation du Référendum Constitutionnel (CONOREC). La HAMA s’est engagée dans cette démarche pour assurer une cohésion sociale pendant cette période électorale.

e président de la HAMA, Abderrahmane Barka Abdoulaye Doningar, a expliqué que ces décisions ont été inspirées par des lois, des textes juridiques, et le code de déontologie et d’éthique des journalistes. Elles portent sur le respect du principe d’égalité, du pluralisme, de l’équilibre de l’information, de l’honnêteté, et du respect de l’espace rédactionnel.

 

Abderrahmane Barka Abdoulaye Doningar a souligné que pendant la campagne référendaire, l’accès et l’exercice des droits politiques sont parfois abusés par les acteurs politiques. Pour y remédier, la HAMA a pris des mesures pour réglementer l’accès à l’information et à l’espace rédactionnel. Il a également expliqué qu’il y aura 5 jours de campagne médiatique sur 7, mais la participation des médias privés est facultative. Les médias privés souhaitant diffuser des émissions ou participer à la campagne doivent adresser une demande deux semaines à l’avance.

Le président de la HAMA a sollicité l’appui du CNCP et de la CONOREC pour mettre en œuvre ces décisions dans le cadre du référendum. Il a mentionné qu’il y aura des messages à diffuser et des réunions à couvrir.

Le coordinateur du CNCP, Nasra Djimasra, s’est dit satisfait des décisions prises par la HAMA. Il a expliqué que ces décisions seront très utiles aux consommateurs de médias en cette période critique.

Il a souligné que le Tchad a de l’expérience en matière électorale, mais que pendant cette période, les médias sont souvent étiquetés, avec des médias publics affiliés au parti au pouvoir et à ses alliés, et des médias privés affiliés à l’opposition. Nasra Djimasra a invité la HAMA à veiller au respect du temps rédactionnel et des émissions pour maintenir la paix dans le pays.

 

Il a confirmé le soutien du CNCP pour la mise en œuvre des trois décisions mises à leur disposition.

 

De son côté, le ministre de l’Administration du Territoire et président de la CONOREC, Limane Mahamat, a remercié la HAMA pour cette initiative visant à garantir une bonne organisation de la campagne référendaire qui débutera le 17 décembre 2023. La CONOREC va s’approprier ces décisions avec ses démembrements et les autorités administratives pour leur application.

 

La CONOREC a déjà publié les fichiers révisés et travaillera en collaboration avec la HAMA pour l’organisation des élections tant attendues.

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

688 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire