Selon nos sources, le ministron Djiddo Abdoulaye Sabre a mis en musique la volonté de son patron Idriss Déby Fitinino. Il a voyagé envoyé avec Déby pour Addis-Abeba. La première alerte de cette décision inique est venue des syndicats des enseignants et chercheurs de l’enseignement supérieur. Ledit syndicat a décidé d’entrer en grève sèche et illimitée dès ce lundi pour répondre au ministron des Finances.

 

Les étudiants dans leur ensemble leur emboîtent le pas. Ils rejettent le nouveau tarif d’inscription qui passe de 28 000 FCFA à 50 000 FCFA. Dans cette décision anti populaire du ministron Abdoulaye Sabre Fadoul Djiddo, même la police chargée de réprimer les manifestants serait touchée dans leur âme, malgré leur maigre Salaire. Beaucoup d’entre eux n’arrivent pas à se maintenir debout à cause de la mauvaise alimentation distribuée. Rien n’est mis à leur disposition pour mener à bien leur objectif. Ils se plaignent des mauvais traitements qui leur sont subis, et la non-prise en charge des conditions des rations journalières.

 

Comme disent certains proches du clan auprès de la maison débyfole, le ministron Djiddo Sabre qui est de nationalité française ne se soucie guère du sort des Tchadiens. Il aurait pu aménager son arrière garde en plaçant tous ses frères et cousins à des postes juteux pour mieux détourner l’argent de l’État. Le sort des travailleurs tchadiens ne le préoccupe pas. À la décision du syndicat, les travailleurs répondent en chœur, “ Cette fois-ci nous n’irons pas occuper la rue pour donner de grains à moudre, et permettre à l’intime ami de Djiddo Sabre, le très célèbre Vuvuzela (Ahamat Bachir) qui signe son retour. Mais nous resterons tranquillement à la maison en laissant le ministron et les siens de faire fonctionner l’administration sans nous “.

 

Tchadanthropus-tribune

2800 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article