Par une correspondance envoyée à la rédaction, un groupe d’orpailleurs menacent de demander leur droit devant la justice tchadienne face au ministre de la Défense et à la sécurité ABALI SALAH.

Parmi ces orpailleurs figure un citoyen qui aurait fait ses démarches dans les règles en demandant un permis au ministère des Mines. Ce qui fut lui donné, et force de ses documents d’autorisation, ce compatriote était parti investir en faisant de l’orpaillage dans la zone de Kouri Bougoudi. D’après la correspondance, après que les autorités du régime avaient déclaré l’état d’urgence dans cette zone, la société SEMIK chercherait à rassembler son matériel pour les ramener en zone où l’état d’urgence n’est pas décrété. Mais à leur grand étonnement les autorités militaires avaient confisqué leurs matériels pour eux même s’adonner à l’orpaillage.

La même correspondance explique que la société SEMIK aurait écrit au ministre ABALI SALAH pour lui demander de lui restituer son matériel, mais que ABALI SALAH fait fine oreille. Les responsables de la société SEMIK suspecte ABALI SALAH de vouloir confisquer leurs matériaux pour les céder contre argent à certaines connaissances dans la région.

C’est ainsi que la société SEMIK se tourne finalement vers le ministre des Mines Mahamat Hamid Koua afin de faire entendre raison à son homologue, toujours peine perdue. La correspondance du ministre des Mines Mahamat Hamid KOUA envoyée au ministre de la Défense et à la sécurité ABALI SALAH n’a pu obtenir de réponse jusqu’à la décision de la société SEMIK d’envoyer la correspondance au site Le Tchadanthropus-tribune afin de donner une explication plus large à son problème.

Si la société SEMIK est dans son droit, est-ce que le ministre ABALI SALAH a le droit de confisquer son matériel alors qu’elle détient une autorisation en bonne et due forme ? Sinon, qu’ABALI SALAH explique clairement aux responsables de la société SEMIK ce qu’il leur reproche quitte à aller devant les juridictions de la république même si on le sait très bien comment la justice avec le régime MPS est aux ordres des copains et des lobbys, sinon de celui qui paye le mieux.

Il faut savoir rendre justice aux citoyens sans les froisser.

Tchadanthropus-tribune

1117 Vues

  • Je suis un citoyen lamda et j etais surpris de voir tout ces équipements j avais cru l armée lybienne. Est ce qu on ai pas en droit de demander l origine de sa richesse? alors que depuis trois ans voir plus, la moitié de nos salaires est destiné à l l’effort de l economie. De toute façons, ils se connaissent c est des chacals de même forêt.

    Commentaire par You le 27 décembre 2019 à 10 h 52 min