12 décembre 2023 #TCHAD #Mines : La SONEMIC met de l’ordre et fait le ménage dans la filière aurifère au Tibesti.

Le gouvernement tchadien veut s’appuyer sur la Société nationale d’exploitation minière et de contrôle (Sonemic) pour mettre de l’ordre dans l’exploitation artisanale d’or du pays. Celle-ci est pilotée depuis février 2023 par Abdelkerim Charfadine Mahamat, dit Beguéra, auparavant directeur général adjoint de l’Agence nationale de la sécurité (ANS) et ancien patron des douanes du pays.

La Sonemic a mis en place en septembre un « couloir d’orpaillage légal » au Tibesti (nord), qui enregistre les « creuseurs », encadre et sécurise leur activité, répertorie et trace leur production. Selon le Code minier, l’activité artisanale est réservée aux seuls Tchadiens. Des couloirs d’orpaillage similaires doivent être prochainement établis par la Sonemic dans les provinces du Batha (centre) et du Mayo-Kebbi Ouest (sud-ouest).

Le ministre des mines, Abdelkerim Mahamat Abdelkerim, estime que plus de 20 tonnes d’or sont exportées illégalement chaque année, particulièrement via la Libye. La filière aurifère artisanale ferait vivre d’après lui près d’un million de personnes, dont plusieurs milliers d’étrangers, notamment des Soudanais et des Libyens.

Tchadanthropus-tribune avec Africa intelligence

557 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire