La société israélienne Aphrikultura, qui a signé courant novembre un Mémorandum of Understanding (MOU) avec la Société nationale des mines et de la géologie (Sonamig, publique) du Tchad en vue d’une collaboration dans les mines, est dirigée par un homme dont le profil est connu principalement pour des activités très éloignées de ce secteur, Eran Bar-Gil. Ayant étudié la psychologie et la littérature, ce dernier a publié plusieurs romans, nouvelles et recueils de poésie. L’un de ses ouvrages, Saving Neta, a été adapté au cinéma. Résidant aujourd’hui en Israël, il a toutefois été instructeur de vol en Angola pendant un temps.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent

1029 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article