Pour faire valoir les ressources minières du Tchad auprès d’investisseurs venus d’autres pays que le grand allié de N’Djamena, la Turquie (AMI nº458), les équipes gouvernementales se sont rendues à la conférence Prospectors & Developers Association of Canada (PDAC), qui s’est tenue à Toronto début mars. Au cours de l’événement, le ministre des mines du Tchad Mahamat Hamid Koua et le directeur général de la compagnie publique Société nationale des mines et de la géologie (Sonamig) Outhman Abderahman Hamdane se sont entretenus avec les représentants de la junior canadienne Trigon Metals, notamment son PDG Jed Richardson, qui connaît bien le secteur minier africain étant en parallèle à la tête du développeur de phosphates et de noix de cajou en Afrique de l’Ouest Great Quest Fertilizer. Trigon Metals explore cinq périmètres de cuivre dans le nord de la Namibie, mais elle est à l’affût de nouveaux projets. Ainsi, outre s’être montrée intéressée par les opportunités au Tchad, où la délégation gouvernementale venue de N’Djamena l’a invitée à se rendre prochainement, Trigon Metals réalise actuellement une due diligence sur le projet d’argent de Silver Hill au Maroc en vue de son acquisition.

Tchadanthropus-tribune avec Africa intelligence.

688 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article