Nos sources affirment que dans le cadre de la préparation du PND à Paris, il était prévu de faire un documentaire d’une durée de 5 minutes, pour montrer le visage du Tchad aux bailleurs étrangers. Ce travail a été confié au ministère de la Communication sous la conduite de madeleine Alingué. 40 millions de FCFA ont été débloqués à cet effet. Des images ont été tournées sous la supervision du sieur Benelim. Selon une correspondance particulière, sur ce montant de 40 millions, 23 millions ont été confiés par la ministre de la Communication à la secrétaire générale du département Achat Saleh d’aller faire un montage avec la contribution professionnelle de l’INA (institut National de l audiovisuel) à Paris. Il se trouve qu’une fois sur place, le travail demandé n’est pas faisable à cause de la qualité exécrable des images. Comme de coutume, Madeleine Alingué, Achat Saleh et Mr Benelim se sont partagé le pactole, alors que les caméramans qui ont fait le boulot à N’Djamena n’ont pas perçu un kopeck. Et, déjà Madeleine Alingué se prépare à venir sur Paris joindre Benelim. Le prétexte trouvé pour justifier cette mission fictive est pour reconvertir la somme en réception de prétendus nouveaux matériels de la télé. Et ce, au moment où les agents sont en grève depuis une semaine pour non-paiement de 3 mois de salaires. Madeleine Alingué débordée par cette grève fait interdire aux agents de la télé qui doivent prendre le vol d’Air France de dimanche dernier. Au moment d’embarquer dans l’avion les policiers venus signaler aux agents de la télé que sur les instructions de leur ministre ils ne peuvent pas embarquer. Voilà comment un ministre empêche à ces agents de bénéficier d’une formation au profit de leur pays. Vive le Tchad.

 

Tchadanthropus-tribune

1686 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article