Madeleine Alingué ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement a été médiocre face aux députés. Pendant les interrogations, elle n’a apporté aucune réponse aux questions pertinentes des députés. Comment comprendre que dans un pays où une partie de la population arrive à écouter la radio nationale, et le reste est abandonné à son triste sort. En 27 ans de gouvernance, le régime Déby n’arrive pas à mettre en place une radio qui puisse couvrir l’ensemble du territoire national. Qu’a-t-on fait avec les redevances audiovisuelles perçues chaque jour sur chaque tchadien ? Autant des questions liées au fonctionnement des organes publics, auxquels Madeleine Alingué était incapable de donner une seule réponse correcte. À entendre, la “ ministronne “ de la communication, elle a passé son temps à faire de la maturation intellectuelle aux députés, en surfant sur les questions. Heureusement pour elle, comme à chaque fois une telle interpellation à l’Assemblée nationale ne donne rien et n’a pas de conséquence sur ceux qui sont sensés promouvoir l’excellence. Les députés, quelques fois pour s’occuper se livrent à ce genre de gymnastique uniquement pour titiller les ministres, sans plus. Mais de l’autre côté, derrière l’écran, ce cirque permet à la population de se faire une idée sur ceux qui prétendent les gouverner… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

1612 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article