Administration parallèle au Ministère de la Jeunesse et Sports. À peine arrivée à la tête de ce département, Habiba Sahoulba affiche son amateurisme en foulant au pied les règles élémentaires de l’administration.

Elle est venue avec un soi-disant directeur de cabinet à la place et lieu de celui officiellement nommé par un acte d’Idriss Déby. Comment comprendre qu’une personne étrangère au ministère puisse entrer en connaissance de tous les dossiers du département dont certains sont confidentiels ? C’est un manquement grave vis-à-vis des lois de la République. Comment une personne qui se dit professeure d’université se permet de commettre une telle bourde ? Ou bien c’est par ce qu’elle une parente du Premier ministre ? Elle s’enferme seule dans son bureau et ne collabore presque avec personne. Ce qui est sûr elle refuse de travailler avec l’équipe de son prédécesseur et juge que certains sont très jeunes pour occuper des hautes fonctions tant à L’ONAJES qu’au ministère. Actuellement toutes les activités sont au point mort. Les jours à venir seront décisifs dans cette atmosphère délétère qu’elle a créée.

 

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

2792 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article