De sources bien informées, une tentative de clientélisme allait s’imposer dans une des directions au ministère de la Justice. Le mobile de cette démarche était de faire nommer astucieusement un proche pour camoufler un grand réseau de détourneurs de l’argent public. Nos sources indiquent qu’au sein même des instances de l’état, personne ne contrôle certains faits illicites, quand c’est les proches du clan qui s’en occupe. La rédaction cherche à élucider cette affaire pour faire jaillir la vérité. L’autorité de l’état prend un coup et touche le fond, surtout quand le laisser faire ternit impitoyablement l’image de notre pays. Dernier dans tous les indices de statistiques, notre pays paie cash l’irresponsabilité de certains cadres parachutés sur les postes de responsabilité, alors qu’aucune compétence n’est requise pour ces gens… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune

1494 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article