Le ministre de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Ahmat Mahamat Bachir, a confirmé le lundi dernier l’existence de pratiques esclavagistes dans plusieurs localités du Tibesti, au nord du Tchad. Ces faits sont malheureusement vrais à la vue des images qui l’attestent. Ces faits sont contre-productifs, quels que soient les mobiles de leurs auteurs. Mais un ministre de la sécurité, personnalité icône d’un régime doit peser ses mots. Toute une région ne peut être taxée d’esclavagiste, moins encore tous les Toubous ne sont pas des esclavagistes. Il y a certaines personnes qui s’adonnent à ces pratiques, il faut les identifier, les arrêter, et les rendre à la justice qui fera son travail.

 

Ahamat Mahamat Bachir alias Vuvuzela est connu pour son extravagance, tout cela pour plaire au maitre des lieux. Le plus Idrisside du MPS scelle son sort avec Idriss Déby, croyant que pour lui que la justice ne passera pas. À la guerre comme à la guerre selon ses lexiques, lui sera attribué le moment venu. Voilà ses affirmations devant la télévision de Déby et Hinda.

“À l’heure où je vous parle se pratique l’esclavagisme au Tchad, dans la province du Tibesti. Nous avons expliqué en son temps que Miski et Kouri Bougoudi sont dans une zone qui constitue un nid de trafiquants de drogues, d’armes, un nid de terroristes, un nid de mercenaires et aujourd’hui, elle est même un nid d’esclavagistes. C’est pourquoi nous avons demandé aux orpailleurs de quitter les lieux, malheureusement nous n’avons pas été compris”, a expliqué Ahmat Bachir.

D’après Vuvuzela, “malgré cela, le gouvernement a pris toutes les dispositions pour nettoyer ces zones-là. À notre grande surprise, dans leurs chaines de montagnes, à Miski, à Gouro, à Kanya, à Kouri Bougoudi, et partout, il y a des associations d’esclavagistes, et je mesure bien mes mots, des esclavagistes.”

“Ils sont esclavagistes, ils sont terroristes, ils sont mercenaires, ils sont bandits de grand chemin, ils sont n’importe quoi. Vous avez vu des Tchadiens attachés, tabassés, trainés par des véhicules. Partout ça a circulé sur les réseaux sociaux. Le gouvernement a mené ses fouilles pour les débusquer. Aujourd’hui, nous avons plus d’un millier de personnes rendues esclaves par les esclavagistes sauvages dans le Tibesti. Ils ont été libérés. Ils sont en route vers N’Djamena et leurs lieux de résidence. La personne qui a été ligotée, trainée par le véhicule, torturée, cette personne est là”, a révélé le ministre Ahmat Bachir.

Tchadanthropus-tribune

1691 Vues

  • EN REPONSE À LA MAFIA INSTITUTIONNALISÉE

    Peuple tchadien, il n’existe pas un État au Tchad. L’État tchadien a été détruit depuis longtemps par la mafia institutionnalisée.

    Par conséquent, soulevons-nous dans l’unité et la concorde nationale pour arracher notre pouvoir et nous gouverner par nous même, GRAND ET DIGNE PEUPLE TCHADIEN. DEBOUT ET À L’OUVRAGE !

    Le Peuple tchadien se souvient et n’oubliera jamais les désordres et forfaitures de cette mafia institutionnalisée : la fabrication de la fausse monnaie, le trafique de la drogue, les viols massifs des jeunes filles vierges, les exécutions extra judiciaires, de dilapidation des ressources financières notamment des revenus du pétrole appartenant au Peuple tchadien, des recettes douanières et autres recettes générées par les contribuables. Ainsi que la main basse sur le gisement d’or au Batha et en cour sur celui de Miski où la courageuse population civile fait héroïquement face à la mafia institutionnalisée au pouvoir, le mercenariat, les mascarades lors des différentes élections et la confiscation du pouvoir par la force brute et très probablement la vente ou même en cours du Tchad ! …

    Le Peuple tchadien mérite t-il d’être diriger par un tel régime ?

    Avec un tel actif, les «terroristes, mercenaires, esclavagistes, bandits de grands chemins et n’importe quoi» sont sans doute ceux qui gouvernement illégalement le GRAND et DIGNE PEUPLE TCHADIEN en s’imposant et conservant le pouvoir du Peuple Tchadien par la force brute.

    N’en déplaise aux imposteurs qui s’évertuent et se complaisent dans les crimes sociaux, économiques et politiques.

    Vivement la fin rapide et inéluctable de la mafia institutionnalisée au pouvoir !

    Le GRAND et DIGNE PEUPLE TCHADIEN

    Commentaire par PEUPLE TCHADIEN le 31 octobre 2018 à 19 h 02 min
  • Insurrection Populaire et entrée en dissidence massive des Forces de Sécurité et de Défense de la République du Tchad à travers tout le Tchad.

    Actions simultanées du peuple tchadien et entrée en dissidence massive des Forces de Sécurité et de Défense de la République du Tchad à travers tout le territoire national pour renverser la mafia institutionnalisée au pouvoir.

    Cette mafia confisque le pouvoir par la force brute depuis presque trois décennies au détriment du Peuple Tchadien asservi.

    C’est un droit et un devoir patriotique!

    À l’insurrection généralisée…
    À toutes les forces vives …
    À toutes les Unités …

    Le Haut Commandement des Forces de Sécurité et de Défense du Tchad Ndjamena post de Commandement 1727

    Commentaire par Le Haut Commandement Ndjamena le 31 octobre 2018 à 21 h 12 min
  • Mais que voulez vous quand l’État est absent. Même si c’était pas au BET ça peux arriver dans autres régions du pays.

    Commentaire par Ousman Awat le 2 novembre 2018 à 11 h 31 min