De sources dignes de foi, une grosse arnaque s’est produite la semaine dernière au Trésor public.

 

En effet, selon des sources concordantes et bien informées, la signature du ministre des Finances (Abdelmamout) a été imitée pour payer la somme équivalente d’un milliard de FCFA. Le pot au rose aurait été découvert après que le forfait ait été commis. Certaines langues laissent entendre que le Trésorier payeur général (TPG) Adam Souleyman serait à l’origine de coup. Personne d’autre n’aurait le cran d’apposer la signature du ministre des Finances sur des documents circulant entre les deux responsables aux finances. Jeudi dernier dans la matinée, le ministre des Finances se serait déplacé à la police judiciaire afin de déposer une plainte contre X.

 

Déjà depuis un certain temps, de l’avis des fonctionnaires du ministère, le courant ne passe plus entre leur ministre et le trésorier-payeur général. Ce dernier n’accorde plus de considération à son ministre oubliant de facto qu’il est un simple Chef de service. Malheureusement la situation perdure et Idriss Déby laisse faire les choses, surfant sur les divisions. Depuis les problèmes avec l’ancien ministre Diguimbaye jusqu’à celui-ci, tous les Tchadiens savent avec certitude que le cœur de Déby balance entre le TPG qui est son neveu et les différents ministres des Finances. Les jours à venir nous édifieront sur l’attelage entre les deux hommes, entretemps les finances publiques continueront à prendre un coup. Pauvre Tchad.

Tchadanthropus-tribune

2492 Vues

  • Tous ces efforts pour faire passer ce voleur de Abdelmahmout pour un saint mais on se souvient tous de cette note de l’IGE qui demandait sa suspension. Sans la présence du TPG, ce requin aurait mis à bas les finances publiques. Soyez responsable

    Commentaire par Issa Absalla le 6 août 2018 à 10 h 19 min
  • Je pense qu’il est préférable d’avoir la transparence et la justice pour tous sans distinction. Ce pays manque de professionnalisme, d’intégrité, de perfection et de respect des autres.

    Vive notre pays, notre chère patrie.

    Commentaire par Abdel-rahim Djidda le 7 août 2018 à 17 h 59 min