De sources bien renseignées, l’actuel trésorier général payeur aurait été suspendu pour insubordination envers sa hiérarchie. Selon nos informations, le général de corps d’armée TPG (Souleymane Adam), un proche du sieur ABBAS Tolli, gouverneur actuel de la BEAC, sponsorisé d’ailleurs à ce poste par lui, ce TPG n’avait pas voulu exécuter une instruction du ministre des Finances concernant le président de la République. Le dossier aurait trainé et bloqué expressément par le général TPG, au motif que les instructions seraient données par une femme, la secrétaire d’État aux finances (Banata Tchalé). Les mêmes sources indiquent qu’Idriss Déby avait interrogé son ministre des finances sur le dossier à exécuter. Le ministre des Finances aux rapports indique à son président que le TPG fut instruit, mais qu’il n’a pas voulu s’exécuter parce que les instructions venaient d’une femme. Surpris Déby demanda à son ministre des finances de prendre ses responsabilités. C’est ainsi que, selon notre câble, le TPG fut suspendu. Depuis sa suspension, le TPG est aux abonnés absents, personne n’a pu le joindre durant la semaine dernière. Pour info, ledit TPG était depuis longtemps fonctionnaire aux ministères des Finances, analphabète diton ou du moins lettré, il a un grade de général dans l’armée. Aussi longtemps, il a prospéré à son poste grâce aux rapports et fiches qu’il envoie directement à l’attention du président de la république dont il est l’œil et les oreilles, du moins c’est ce qu’il fait propager autour de lui pour se donner une stature. La rumeur à N’Djamena fait comprendre qu’il est l’homme de ABBAS Tolli et que c’est grâce à lui qu’il fait le vent et la tempête au ministère des Finances. Qu’est-ce qui se passera après cette suspension ? Sans doute rien, car les Tchadiens n’attendront rien de ce charivari auquel ils sont habitués. Les cadres des Finances sont nombreux, et Dieu seul sait, ceux aussi compétents pour occuper ce poste, mais on préfère nommer des proches parents dont le seul but est de s’enrichir dans l’incompétence professionnelle, avec l’aigre arrogance affichée chaque jour à nos compatriotes. Ainsi va le Tchad sous le MPS… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

3835 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article