Il a fortement menti, gravement menti en rassurant d’abord les fonctionnaires de la fonction publique qu’il n’y aurait pas de retranchement de salaires sur les maigres dimes des fonctionnaires. Le Gouvernement a abandonné l’option d’abattements progressifs des salaires “ affirme-t-il à sa mise au point du 25 janvier dans son cabinet. Mais le constat est amer le jour où les fonctionnaires se présentent à ECOBANK pour retirer leurs salaires. Une amputation entre 15 301 à 75 000 FCFA sur les salaires de janvier 2018 est observée. Les salaires virés dans certaines banques de la place se trouvent soustraits de somme énorme pour certains travailleurs qui n’arrivent pas joindre les deux bouts. Pour étayer cette décision, il Djiddo Sabre évoque l’application intégrale du décret 687 portant réduction des indemnités des agents de l’État. Cette amputation exclut pour le moment l’impôt sur les revenus des personnes physiques, qui doit entrer en vigueur le mois prochain.

 

Les organisations syndicales affirment de leurs côtés qu’ils ne toléreraient aucune soustraction sur les salaires. Le constat est fait amèrement.

 

Quoi qu’il en soit, le ministron Djiddo Abdoulaye Sabre a menti au peuple tchadien. Il leur a donné espoir, les rassurant sur ce que les travailleurs ont de plus chers. Il dévoile sa face moribonde et cherche à étaler un dessein inavoué. Dans un pays où la famine guette en permanence nos citoyens, comment peut-on leur enlever la seule alternative à la consommation ? Djiddo n’a-t-il personne dans la famille qui crève de faim dans son Kapka lointain ? Où n’y a-t-il pas une autre alternative pour sursoir à l’abattement des salaires et privilégier une autre option ? Pourquoi ne pas demander aux voleurs de la République tapis dans le sillon de l’État de venir reverser les biens du peuple au trésor ? Chose inadmissible pour lui parce qu’il fait partie des voleurs identifiés.

Le peuple tchadien n’a pas d’autre solution que de se battre contre l’arbitraire et l’injustice. La seule réponse réside sur l’occupation pacifique de la rue pour que le peuple requière ses droits.

 

En avant toute…

 

Tchadanthropus-tribune

2056 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article